l'express
 

Les cumulards creusois

Le palmarès des cumulards de la République publié cette semaine par l’express (1) dévoile les positions nationales respectives de nos parlementaires.

A signaler en préambule que les 3 creusois sont devancés au niveau régional par Alain RODET (15ème place), Philippe NAUCHE (34ème), Daniel BOISSERIE (89ème), Sophie DESSUS (109ème).

 

142ème M. Michel VERGNIER

Vergnier-Michel

3 Mandat(s) : Député de la Creuse, Maire de Guéret, Président de la communauté d’agglomération du Grand  Guéret
4 Fonction(s) : Président du Conseil de surveillance du Centre  hospitalier de Guéret, Vice-président de l’AMF, Association des maires de  France, Président de l’Association des maires de la Creuse, Président du Syndicat mixte Dorsal, service public du  haut débit

209éme : M. Jean-Jacques LOZACH

Lozach-Jean-Jacques

2 Mandat(s) : Sénateur de la Creuse, Président du conseil général de la Creuse, canton de  Bourganeuf
3 Fonction(s) : Président du Centre départemental de l’enfance et de la  famille de Guéret, Président du Syndicat mixte de l’Aéroport de Montluçon  – Guéret, Président de la Cité internationale de la Tapisserie et  de l’Art tissé.

 511ème : Mme Renée NICOUX

Nicoux-Renée

3 Mandat(s) : Sénatrice de la Creuse, Maire de Felletin, Vice-présidente de la communauté de communes  Aubusson-Felletin
1 Fonction(s) : Présidente du Syndicat mixte du Pays sud  creusois

Notre député a voté la loi sur le non-cumul des mandats et nos deux sénateurs se sont engagés à voter cette loi de François Hollande. En cohérence avec le principe du non-cumul et dans le respect de l’électeur (on n’abandonne pas un mandat en cours), gageons que nos cumulards creusois ne se présenteront pas aux prochaines élections municipales de 2014.

 

(1) (http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-palmares-des-cumulars_1279994.html#s=0&id=476&col=0&dir=desc)

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

1 Commentaire

sept20Un gars de gauche Ce sont les e9lecteurs qui donviet le garantir au fil du temps. Ne pas voter pour un candidat qui a de9je0 un mandat doit devenir une re8gle de conduite qui ame8nera les partis e0 n investir que des candidats vierges de tout mandat s ils ne veulent pas se faire terrasser. Ca posera des proble8mes de conscience ide9ologique au de9but mais c est pour la bonne cause e0 plus long terme !

Par Dhiny, le 18 juillet, 2014