référendum
 

Exigeons la moralisation de la vie publique, maintenant !

Au lendemain de la mise en examen de l’ancien ministre du budget, Jérôme CAHUZAC, le conseil des ministres de ce jour vient de repousser à 2017 le non-cumul des mandats pour les parlementaires. Alors que le gouvernement exige, maintenant et tous les jours, de plus en plus d’efforts aux citoyens, il repousse une réforme urgente, celle de la moralisation de la vie publique. Très mauvais signal que celui là !

Aussi, nous appelons toutes les Creusoises et les Creusois, quelque soit leur sensibilité politique, a abolir un certain nombre de privilèges en signant la pétition pour moraliser la vie publique. Par une loi, ou un référendum, il faut d’urgence réduire le nombre de ministres et de parlementaires. Il faut que les parlementaires et les élus se trouvent à égalité de traitement avec l’ensemble des citoyens, notamment en matière d’égalité devant l’impôt. Il n’est pas acceptable que les élus votent des impôts que, pour nombre d’entre eux, ils ne sont pas appelés à acquitter eux-mêmes. Il faut faire appliquer dès 2014, le non-cumul des mandats des parlementaires. Une plus juste représentation des courants politiques à l’assemblée nationale et des nominations non partisanes sont aussi indispensables.

Un extrait de la pétition adressée à M. le Président de la République :

« Nous vous demandons d’avoir le courage de vous tourner vers le peuple pour qu’il exprime par référendum sa volonté de mettre un terme aux dérives qui l’indignent chaque jour davantage. Ce référendum doit avoir pour objet la loi générale de moralisation que le pays attend, à laquelle il ne croit plus, mais qui est possible. Elle doit toucher aux pratiques du pouvoir et du monde politique. Elle doit permettre d’interdire les conflits d’intérêt par l’adoption rapide des mesures proposées par le rapport Sauvé. »

Pour signer la pétition : http://www.moralisation.fr/

Moi, c’est fait. Et vous ?

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire

 
 
 
 
 
 

2 Commentaires

La Nuit du 4 août 1789 est un événement fondamental de la Révolution française, puisque, au cours de la séance qui se tenait alors, l’Assemblée constituante met fin au système féodal. C’est l’abolition des privilèges.
On renouvelle ?

Par Eric DAUBECHIES, le 3 avril, 2013
 

Non seulement , il convient de remettre de l’ordre dans une structure parlementaire gangrénée par la corruption et l’avidité, mais aussi et surtout, dans l’exécutif, à savoir les grands corps de l’état où certains piétinent joyeusement le petit personnel et profitent de leurs somptueux budjets théoriquement alloués au fonctionnement de leur charges à des fins personnelles…
ces gens se prennent pour les nouveaux seigneurs de la France et pensent n’avoir de compte à rendre à personne !
Il serait temps de nommer des commissions d’enquête ou de pratiquer des audits qui révèleraient toute l’ampleur du phénomène …
depuis le temps que j’évoque cette nuit du 4 août….. je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul à m’y référer…….
Utopie , voeu pieu ou possible rédemption , l’avenir seul nous le dira.

Par Dubanet, le 4 avril, 2013