desarnezmini
 

Marielle de Sarnez : « Patrick AÏTA ferait un excellent député pour la Creuse et les Creusois »

Marielle de Sarnez considère que Patrick AÏTA ferait un excellent député pour la Creuse tant ces qualités humaines sont grandes. L’écoute, le dialogue avec les autres, l’attention aux plus faibles et la concrétisation de nombreux projets qu’ils soient professionnels ou associatifs, autant de qualités qui définissent cet  « humaniste ».

Notre société a un grand besoin d’apaisement. Cela fait plus de trente ans que deux grands partis se partagent le pouvoir à tour de rôle, dans un affrontement perpétuel droite/gauche. Cette guerre des deux camps qui dure nous a fait prendre un retard considérable dans les investissements d’avenir dont nous avons besoin. Notre pays a besoin de changer, d’entendre autre chose que les 2 sons de cloches traditionnels.

Le Centre pour la France se veut une force centrale, réformiste. Plus de 400 candidats en France se présentent sous cette appellation. Et cette diversité : car il n’y a pas que des candidats encartés MoDem, mais aussi comme ici en Creuse, des candidats de la société civile, c’est une grande richesse.

Si les premiers pas du Président François Hollande n’appellent pas de remarque particulière pour Marielle de Sarnez,  il va par contre être confronté dans peu de temps avec la réalité économique qui va apparaître au grand jour à la publication du rapport de la cour des comptes. La situation de notre pays va imposer que les forces politiques s’unissent devant les difficultés, plutôt qu’elles ne s’affrontent. Et le Centre est le seul capable de remplir cette fonction car il n’appartient ni à un camp, ni à un autre. Nous aurons besoin de majorités d’idées et non de majorités de partis. Et la candidature de Patrick AÏTA, ici en Creuse, va dans ce sens avec la volonté d’une bonne gestion (en père de famille) afin d’éviter la gabegie et les gaspillages qui se sont accumulés depuis des années.

Prenons l’exemple de la santé, nous devons mutualiser les moyens, surtout dans les territoires ruraux tels que la Creuse. L’affrontement idéologique public contre privé est dépassé. Il faut apprendre à travailler ensemble pour assurer au mieux les missions que la population demande et parce que nos moyens ne nous permettent plus d’avoir un empilement des structures, mais plutôt une juste répartition territoriale des infrastructures et des personnels.

Dans notre territoire rural, l’équipement numérique à haut débit doit être une priorité en tous les points du territoire pour le désenclaver. Que ce soit comme argument pour attirer des entreprises car ce lien leur est indispensable pour « Produire en Creuse », mais aussi en matière d’éducation avec le cartable numérique pour nos enfants et enfin en matière de santé avec la télémédecine qui a un avenir important surtout en période de désertification médicale.

Si l’on regarde le bilan des deux députés sortants, Patrick AÏTA, en tant que Maire, assure que Jean AUCLAIR a été d’une grande aide pour l’aboutissement de nombreux dossiers, alors que par ailleurs on lui a tourné le dos. Le futur député de la Creuse devra être le député de tous les Creusois et non le député d’un camp. Dans ce sens, la candidature de Patrick AÏTA apparaît comme celle qui peut le plus rassembler, de part son positionnement central, mais aussi de part ses qualités de gestionnaire et humaines.

 

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire